Découvrir le Fort Louvois d'Oléron 

Situé à Bourcefranc-le-Chapus, au pied du pont de l’île d’Oléron, le fort Louvois appelé aussi fort du Chapus, est un site incontournable du bassin de Marennes. Imaginé par Vauban, il est le petit frère du Fort Boyard !   La visite , libre ou commentée,  vous fera découvrir le donjon, la caserne, la halle aux vivres, la poudrière, le corps de garde …

Présentation

Le Fort Louvois est une fortification maritime du 17ème siècle,  édifiée sur un rocher immergé à marée haute, entre l’île d’Oléron et le bassin de  Marennes.  Il verrouille l’accès sud à la rade de Rochefort.
 
Retour de la marée devant le Fort Louvois. En arrière plan le pont de l'île d'Oléron.

  

Histoire

Sa construction, décidée par Louvois, ministre de la guerre de Louis XIV, est menée de 1691 à 1694 d’après les plans établis par Vauban.

L’objectif est de croiser les tirs de canons avec la Citadelle d’Oléron pour défendre l’arsenal maritime de Rochefort.  Dessiné en forme de fer à cheval, avec un donjon central protégé par un pont-levis et une douve, il rappelle les châteaux du Moyen-Age.

Armé de canons puis d’obusiers au XIXème siècle, il conserve une garnison et son potentiel militaire.

Classé monument historique depuis le 14 juin 1929, il est sévèrement bombardé pendant la Seconde Guerre mondiale lors de la libération de Marennes le 10 septembre 1944.

Racheté à l’Administration des Domaines par la commune de Bourcefranc-le-Chapus, il est entièrement restauré dans les années 1960.

Le fort Louvois abrite depuis 1972 le musée de l’huître ainsi qu’une exposition permanente consacrée à l’histoire du fort, notamment composée des maquettes des fortifications du littoral charentais.

En 2010, lors de la tempête Xynthia, le fort a été inondé (80 cm d’eau) et le pont-levis arraché, comme lors de la tempête de 1999.

Pour l’anecdote, le fort apparaît dans le générique de fin du jeu télévisé Fort Boyard.